diumenge, 29 de juny de 2008

Patrimoine : Le peuple bassa à la recherche de ses racines


Le festival international Bogso Eséka entend réconcilier ce groupe avec son histoire.
Sainclair Mezing
Le rappel des "mbombog" (patriarches) seul dans la ville d'Eséka depuis lundi dernier est assez évocateur. Venus en grand nombre aussi bien du Nyong-Ekellé que de la Sanaga maritime, ces gardiens de la tradition en pays bassa sont venus donner leur onction pour un meilleur déroulement des activités du Festival international Bogso Eséka (Fibé) prévu en 2009 et dont le ton a été donné ce début de semaine avec le lancement du Fibé show qui se tiendra jusqu'au 28 juin prochain. Les patriarches s'insurgent de ce que les basaa ne savent plus s'exprimer en leur langue et pensent à ce sujet que "sans un retour aux sources, ils seront tout simplement une proie facile dans la mondialisation."A travers ce festival qui se voudra biennal, il est question pour le peuple basaa de "montrer aux yeux du monde qu'il a une histoire, des richesses pouvant contribuer aussi à la marche de la planète; accéder à la civilisation tout en restant lui-même", d'après Jean Félix Ntomp, délégué général dudit festival. Par le biais de certains rites d'initiation : danses de nuit, des contes, des expositions et des soirées culturelles, il s'agira d'inculquer à la jeunesse les us et coutumes du terroir. L'ancien aérodrome, aujourd'hui abandonné dans la broussaille, a été retenu comme site devant abriter le Fibé 2009. Tout comme un secrétariat permanent est désormais fonctionnel à Eséka. Le cercle municipal, qui jadis fut un court de tennis, et devenu par la suite un lieu de débauche pour les jeunes, selon le propre constat des promoteurs, a été choisi pour accueillir les soirées culturelles. Une estrade habillée aux couleurs de l'événement a d'ores et déjà été montée.Mais, avant d'y arriver, un nombre important d'événements jonchent le parcours et permettront de retenir les meilleurs artistes et conteurs devant exposer et concourir le moment venu. Il s'agira entre autres d'un tournoi de football prévu en octobre 2009 et devant opposer les différentes unités administratives du Nyong-Ekellé; Fibé solidarité qui consistera en décembre prochain à une remise de dons aux prisonniers et personnes vulnérables. Le Fibé agro quant à lui, est prévu en février 2009. Il se présentera sous la forme d'un mini-comice agro pastoral. Pour ce qui est du Fibé show qui bat son plein en ce moment, hormis les activités socio culturelles, la ville d'Eséka connaîtra samedi prochain l'un de ses plus beaux moments avec la montée en scène de la vedette Belka Tobis qui donnera un concert géant.