dimecres, 22 d’octubre de 2008

“ La solidarité c’est pour les Ong, nous voulons de vrais partenariats ”

Llegit a le messager

Que fait le consortium pour la promotion de la coopération Nord-Sud ?
Nous faisons le pari que dans 20 ou 30 ans, ce sera l’ère de l’Afrique. C‘est à dire que les entreprises du monde entier auront intérêt à s’implanter en Afrique parce que c’est là que les marges de croissance seront les plus importantes. Eg@ et Cge ont imaginé une nouvelle approche de partenariat fondé sur la création des formations conjointes et de laboratoires de recherche conjoints, certaines de nos écoles vont être délocalisées ici. Nous avons des classes préparatoires au Cameroun et au Bénin. Jusqu’à récemment, les relations entre les écoles africaines et les universités du Nord, c’était de la solidarité ou des accords inter-Etats. Le résultat c’est que après 10-15ans, quand les coopérants s’en vont, l’école périclite. Aujourd’hui, nous pensons qu’il faut inscrire l’Afrique dans le projet de développement de l’école, comme la Chine et l’Inde. L’idée du Consortium et de la Cge c’est de mutualiser les moyens, partager les compétences. Nous considérons que la solidarité est nécessaire, mais elle se fait dans le cadre des Ong. Nous voulons de vrais partenariats entre nos écoles et leurs homologues en Afrique subsaharienne.


Par Entretien avec Edouard TAMBA